José Bové et Coline Serreau nous soutiennent !

Deux nouveaux soutiens pour Secrets Toxiques ! Et ce n'est pas fini...

De belles personnalités continuent de nous rejoindre afin témoigner de leur soutien envers Secrets Toxiques, la plainte et la campagne. José Bové et Coline Serreau ont des combats différents mais la même volonté d'agir pour des causes sociales et environnementales.

 

José Bové 

Installé au début des années 1970 sur le Larzac José a été paysan pendant trente ans. Il est une figure célèbre du mouvement altermondialiste et anti-nucléaire. Il participe à la création de la Confédération paysanne et de Via Campesina. Il s’est opposé à la mondialisation du commerce agricole tel qu’imposé par l’OMC et contre les OGM.

Membre de la commission parlementaire de l’agriculture, il a fait des organismes génétiquement modifiés (OGM), de la crise laitière, du revenu des paysans et de la Politique agricole commune (PAC) ses priorités au même titre que les accords de commerce et la lutte contre l’extraction des gaz de schiste. 

 

Coline Serreau 

Source

On la connaît pour ses films "Trois hommes et un couffin" (1985), "La Crise" (1992) ou encore "Saint-Jacques… La Mecque" (2005). La réalisatrice Coline Serreau est aussi comédienne, metteure en scène de théâtre ou d'opéra et maître de chœur, car la musique est une autre de ses passions - celle de Bach, notamment. Membre de l'Académie des beaux-art depuis décembre 2019, elle n'a pas perdu son franc-parler. On l'a vue ainsi dénoncer les inégalités hommes-femmes et le patriarcat dans le milieu du cinéma et la société française, après les révélations de l'actrice Adèle Haenel. Et elle vient de publier son autobiographie "#colineserreau" (éd. Actes Sud).

En 1996, elle réalise le film "La Belle verte", une critique de la société de consommation doublée d'une prise de conscience écologique très forte, le tout mené avec humour. Il trouve aujourd'hui une seconde vie sur internet.